Une journée d’hiver à Bruges

 

Partir à Bruges, c’est comme s’offrir un moment hors du temps. L’architecture flamande, les intérieurs cosy, le bruit des calèches sur les pavés, tout concourt à nous transporter vers une autre époque.

Même si la foule des touristes est désormais bien au courant des charmes de la ville et envahit souvent les artères principales, il est tout de même encore possible de trouver des échappées hors de l’agitation, et de s’accorder ainsi une pause loin du monde et du quotidien.

 

Bruges est plutôt une ville petite, donc on peut facilement en faire le tour à pied en 24 heures. Si c’est votre première visite, on vous conseille toutefois d’y consacrer deux jours.

 

Déambulation brugeoise loin des foules

 

Comme nous étions déjà venues à Bruges plusieurs fois et que le temps était magnifique, nous avons consacré notre journée à une longue promenade dans la ville.

Je vous indique plus bas une petite liste des « incontournables » de Bruges, si jamais vous ne vous y êtes jamais rendus, mais en attendant, suivez-moi, je vous emmène en balade !

But du jeu: profiter de la quiétude de la ville, en évitant (autant que possible) les « coins à touristes ».

 

Nous avons commencé notre journée tôt (debout à 7 heures) pour profiter de la ville avant l’arrivée des touristes. Et nous ne l’avons pas regretté. Alors que la veille au soir lors de notre arrivée, les rues du centre-ville étaient noires de monde, ce dimanche matin, toute la ville apparait dans une douce torpeur au premières lueurs du jour. Même la Grand Place est quasi-déserte. Un pur bonheur.

 

 

Et pour les photos, la lumière matinale est plutôt pas mal.

 

Après un petit déjeuner de crèpes et de gaufres, nous partons pour une balade de deux heures le long des canaux, de l’est de la cité. Ce n’est pas pour rien que Bruges est surnommée « La Venise du Nord ».

 

 

Comme sa célèbre consoeur italienne, il ne faut surtout pas hésiter à s’éloigner des rues les plus fréquentées. La ville est tellement belle que vous aurez des vues tout aussi magnifiques (voire meilleures) et qu’en plus, vous serez au calme.

 

 

 

En fin de matinée, nous partons pour le Béguinage. Nous savons qu’il va y avoirdu monde, mais comme nous n’avions pas pu visiter les lieux lors de notre précédente visite (on était arrivées trop tard, le lieu ferme à 18h30), on ne veut vraiment pas le louper cette fois-ci.

Le long du Grand Canal, forcément la foule est là, mais bonne surprise, sitôt franchie la porte d’entrée du Beguinage, il n’y a quasiment plus personne. C’est peut-être dû au fait que nous sommes à l’heure du déjeuner … En tout cas, on en profite pour aller faire le tour du jardin intérieur et des ruelles pavées qui enserrent les fameuses petites maisons blanches. L’endroit, dans lequel le silence est requis, dégage une atmosphère de sérénité absolue.

 

On termine la première partie de la journée par une balade bucolique le long du Lac Amour.

 

 

Le temps d’aller manger, et nous voilà reparties. Cette fois-ci, direction les anciens remparts extérieurs de la ville. Objectif: les moulins ! Oui, vous avez bien lu, les moulins. Et pourtant, promis, on ne s’est pas télé-transportées au Pays-Bas 😉

En 1562, Bruges comptait en tout 25 moulins. Mais ceux-ci ont peu à peu été détruits. Au début du 20e siècle, il n’en restait plus que deux auxquels sont venus s’ajouter deux autres, acquis par la municipalité auprès des localités voisines, et déplacés.

Il n’est pas possible de visiter l’intérieur des moulins, mais une petite promenade sympa permet de les approcher. Dans la lumière rasante de ce milieu d’après-midi d’hiver, le lieu invite inconstestablement à la détente. D’autant que peu de touristes poussent assez rarement leur visite jusque là.

 

Un dernier petit tour près des Canaux et de la Grand Place pour une séance photo dans les lumières de la fin du jour, un ptit chocolat chaud, et hop, nous revoilà dans le train. Détendues et heureuses de notre parenthèse brugeoise.

 

Les incontournables de Bruges

 

Si c’est votre première fois à Bruges, la ville possède quelques passages fameux qu’il serait dommage de louper. Nous ne les avons pas tous fait, car nous connaissions déjà et qu’on manquait de temps, mais je vous ai préparé une petite liste non-exhaustive des « immanquables » de la ville, histoire d’organiser un peu votre première approche.

Attention, Bruges est très fréquenté à certaines périodes (l’été, et en hiver pendant le marché de Noël), donc vous ne serez certainement pas tout seuls. Petit conseil: faites comme nous, levez-vous tôt. Ou bien allez-y hors des weekends si vous pouvez.

 

La Grand Place (le Markt)

C’est le coeur historique de Bruges. Vous y trouverez le beffroi (voir plus bas), mais aussi une séries de maisons à pignons, autrefois bureaux des corporations, ainsi que la Cour provinciale de style neo-gothique.

 

En cette fin d’année, la place est aussi le lieu où se tient le marché de Noël et où est installé une patinoire.

N’hésitez pas à faire quelques pas supplémentaires pour aller découvrir le Burg Square où trône la mairie, joyau gothique datant de 1376. La façade, superbement conservée, est couverte de statues représentant les comtes et comtesses de Flandres. On peut aussi visiter l’intérieur (salle du conseil superbement conservé) tous les jours de 9h30 à 17h (4 euros).

Le beffroi

Datant de la dernière moitié du 13e siècle, il s’élève à 83 mètres au-dessus de la ville. On peut y grimper (8 euros, tous les jours de 9h30 à 18h) pour avoir un panorama à 360 degrés sur la ville et découvrir les mécanismes du carillon, qui résonne à intervalles réguliers sur la cité. Attention, depuis peu, un grillage anti-suicide a été installé tout en haut, ce qui gâche un peu la vue. Et les photos.

La balade en bateau sur les canaux

Ca fait un peu cliché et truc à touristes, mais malgré le monde, on y passe vraiment un bon moment. Et ça permet de découvrir la ville sous un autre angle. Nous, on l’a déjà fait deux fois lors de nos précédentes visites. Comme quoi, on ne s’en lasse vraiment pas 😉 Il y a 5 embarcadères le long des canaux, la balade coûte 8 euros et dure environ 30 minutes. Attention en hiver, ça caille ! Je me souviens notamment de ma première visite par ce biais en plein mois de novembre, je suis ressortie avec les pieds gelés. Alors prévoyez de bonnes chaussettes bien chaudes et un parapluie (pas de bateaux couverts) en cas de mauvais temps.

Le Beguinage et le Lac d’Amour

Autrefois refuge des « beguines », femmes laiques et célibataires, le béguinage abrite aujourd’hui des religieuses de l’ordre de Saint-Bernard. L’endroit est ouvert au public tous les jours de 10h à 18h30 (17h pour le musée), et c’est vraiment un lieu à voir. On en ressort toujours apaisé et serein.

Allez y de préférence le matin pour profiter pleinement du calme. Mais notre dernière expérience montre que vers 13h, à l’heure où tout le monde mange, peut aussi être une bonne idée.

 

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Une journée d’hiver à Bruges"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
kikimagtravel
Invité

c’est une très joli article! Je suis allé à Bruxelles et Bruges me plairait beaucoup! Merci pour cette belle découverte. Le lac d’amour, rien que le nom j’adore!! Je découvre à peine votre blog, c’est vrai que j’ai pas tout le temps de tout regarder hihi et c’est une jolie découverte 🙂

Ladymilonguera
Invité

C’est une ville que j’aimerais beaucoup découvrir.

wpDiscuz