7 jours dans le Nord de la Thailande – Première découverte

L’Asie, on ne connait quasiment pas. Alors quand l’opportunité d’aller en Thaïlande s’est présentée à nous — sous la forme d’une promo sur Voyage Privé — on n’a pas longtemps hésité. En moins d’une heure, l’affaire était réglée. Et nous commencions déjà à rêver de temples bouddhistes, de plages, et surtout de chaleur dans la froideur de décembre. Et un mois plus tard, nous y étions  !

Nous sommes partis 15 jours, avec 12 jours pleins dans le pays (quasiment 13 en fait, car notre avion repartait à plus de 23h le dernier jour). Un timing parfait pour une première fois là-bas.

Notre voyage s’est décomposé en deux temps : une partie « circuit » itinérant d’une semaine dans le Nord du pays, suivi de 5 jours de détente en autonomie sur une île, Phuket en l’occurence. Un bon compromis entre découvertes et repos.

 

 

Même si ce n’est pas nous qui l’avons composé car nous partions en tour organisé pour un groupe de 8 personnes (les voyages en bus de 50 personnes, non merci ! ), nous vous livrons notre itinéraire et nos impressions. Comme on vous le dira plus tard, il y a quelques petites choses à prendre en compte pour l’améliorer un peu, mais il reste malgré tout bien adapté selon nous à une première incursion dans le pays. De quoi, on l’espère vous inspirer pour vos prochains voyages !

 

Jour 1 :

Voyage en avion avec Ethiad via Abu Dhabi.

 

Jour 2 :

On arrive en début de matinée à l’aéroport de Bangkok où nous sommes accueillis par Joy, notre guide thaïlandaise francophone.

Le transfert vers l’hôtel est long en ce début de matinée et nous nous apercevons vite que la circulation automobile à Bangkok (et dans toutes les villes comme nous le découvrirons plus tard) est largement saturée.

Nous avons la journée de libre et nous avons prévu de visiter des lieux non prévus dans notre programme et pas loin de notre hotel. Ce sera donc le Wat Pho – temple du Bouddha couché, à voir absolument.

 

 

 

Puis fin de journée au Golden Mount pour découvrir le Wat Saket (temple de la montagne d’or) et une vue imprenable sur Bangkok.

 

 

En fin d’après-midi nous longeons le quartier chinois et ses marchés où absolument tout ce qui est imaginable est en vente.

 

 

Retour à l’hôtel parce que mine de rien, on est claqué après ces quasi 36 heures sans dormir (dans l’avion, ça ne compte pas, surtout pour Delphine qui ne ferme jamais l’oeil dans les airs !!)

 

Jour 3 :

Début de notre circuit guidé. On se lève (très) tôt pour aller découvrir  le marché flottant de Damneon Saduak, à environ 80 km de Bangkok. Quand le guide nous a donné le rdv à 7h pour le départ, on se disait que c’était vraiment matinal comme départ. Mais grâce à cela, on a réussi à éviter (en partie) les embouteillages, et une fois sur place, nous avons pu profiter du marché sans la foule des touristes. A notre départ un peu avant 11h, ce n’était déjà plus la même histoire.

 

 

L’après-midi sera consacré à la visite du Palais Royal, particulièrement bondé ce jour-là, car beaucoup de Thailandais continuent de venir rendre hommage au roi Rama IX, décédé en octobre 2016. L’accès aux palais est interdite donc c’est un peu frustrant de ne voir ces bâtiments que de l’extérieur. La foule de visiteurs et de Thaïlandais en deuil accentuent l’effet de frustration. Mais bon, ça reste quand même très beau, hein 😉

 

 

 

En fin de journée, sur les conseils de Joy, visite de Chinatown avant le retour à l’hôtel.

 

Jour 4 :

Départ pour rejoindre Ayutthaya, ancienne capitale des rois du Siam. Visite un peu courte à notre goût, car le site est très étendu alors que nous avons peu de temps. Grâce à Joy qui nous a encore levé aux aurores, nous avons le site quasiment que pour nous : c’est très appréciable.

 

Nous partons ensuite vert Lopburi, ancienne ville khmere aujourd’hui envahis par les singes. Il n’y a pas grand chose à voir sur place, sinon jouer avec ces primates qui se sont installés en ville et veillent jalousement sur leur territoire.

 

 

L’après-midi, nous partons vers Sukhotai. A l’arrivée, Joy nous propose la visite d’un marché de street-food pour nous faire gouter les spécialités locales. Toujours partants pour des découvertes, et après une course en vélo pousse-pousse on se retrouve devant une assiettes d’insectes grillés qu’on goute courageusement. Joy nous propose ensuite aussi du rat… Non, là, faut pas déconner. Retour à l’hôtel pour un repas thaï « traditionnel ».

 

 

Jour 5 :

Visite de Sukhotai, première capitale du Siam (1250-1350), toujours de bonne heure pour éviter les foules. Là encore, la visite est rapide avec un coté un peu frustrant. Mais on se rappelle que c’est un voyage découverte et que si on veut en voir beaucoup, il est difficile de s’attarder sur chaque site. Neamoins, ce site est l’un de nos préférés pour la sérénité qui y règne en ce début de matinée.

 

 

Ensuite direction Chiang Rai pour visiter le Temple Blanc de Wat Rong Khun, création contemporaine d’un artiste en hommage son roi. La visite se déroule en fin d’après-midi en compagnie d’une foule de touristes. Finalement, on reconnait à Joy l’ingéniosité de nous proposer des départs matinaux.

 

 

Jour 6 :

Direction le Triangle d’Or, à la frontière de la Thailande, du Laos et de la Birmanie. Du point de vue surplombant le Mékong on aperçoit à une centaine de mètres les deux autres pays. Des envies de voyages naissent aussitôt…

 

 

Nous partons ensuite vers les tribus Akkha et Yao, qui tout en restant rurales, sont honnêtement beaucoup moins traditionnelles qu’on aurait pu imaginer : une partie de pétanque se déroule sur la place surplombant le village… coté typique, c’est pas ça. En plus, dès notre arrivée, les femmes et les enfants courent enfiler leurs tenues traditionnelles, histoire de coller à l’image d’Epinal. Mais pas assez vite pour qu’on ne le remarque pas. Bref, ça fait un peu cirque pour touristes, et on n’aime pas ça.

 

Joy nous propose ensuite un petit tour en pirogue sur la rivière Mae Kok, un peu de fraicheur bienvenue avant de reprendre la route, cette fois vers Chiang Mai.

 

 

 

Jour 7 :

On part vers les hauteurs de Chiang Mai pour visiter le Wat Pra That Doi Suthep, temple avec un Chedi doré protégeant les reliques de Bouddha qui attire de ce fait les pelerins du monde entier.

 

 

Puis retour dans la banlieue de Chiang Mai pour visiter des centres de fabrications artisanales de jade, de laque, de soie et de pierres précieuses. Ces visites durent environ 30 minutes et sont surtout l’occasion pour les fabricants de vendre leurs produits. Pas forcément une chose à faire absolument, sauf si vous voulez des souvenirs locaux.

Comme nous n’avons pas encore eu notre dose de temples, une fois de retour à Chiang Mai, on profite d’une fin d’après-midi libre pour aller voir le Wat Phra Sing.

 

 

Nous esquivons le diner à l’hôtel pour visiter le marché de Chiang Mai et ses restaurants de street-food. Nous testons les grillades locales et trouvons même un stand de crêpes ce qui ravit nos compagnons de voyage bretons …

 

 

Jour 8 :

Petit tour chez les éléphants. On était un peu inquiet vu ce qu’on avait lu sur le traitement des éléphants en Thailande, mais ceux qu’on voit ont l’air d’être relativement bien traités. Du moins c’est ce qu’on espère …

 

 

A la fin de la promenade, il y a un spectacle d’éléphants. Là, on se croirait dans un parc d’attraction type Marineland. Nous on n’aime pas.

En quittant les éléphants, nous partons vers la tribus des femmes-girafes, qu’on avait hâte de rencontrer. Et là, grosse déception. Si on rencontre bien ces femmes dans leur costume traditionnel et leurs colliers au cou, on se retrouve dans un zoo humain avec les femmes et leurs stands de produits artisanaux importés de Chine attendant le touriste. Il n’y a aucun échange avec elles, elles ne parlent pas ou très peu le thaï, mais savent parfaitement dire « cent baths » ou « deux cents baths » dès qu’on s’approche. Après quelques photos, on s’éloigne un peu mal à l’aise et surtout déçus de cette visite bien loin de l’image qu’on avait des peuples locaux. Parfois, il ne vaut mieux pas trop « rêver » un pays, car le retour à la réalité peut être décevant …

 

 

Nous repartons pour une descente de la rivière en radeau, avant d’aller visiter une ferme d’orchidées.

 

 

L’après-midi retour sur Chiang Mai pour aller prendre le train-couchette qui va nous ramener à Bangkok. Là, pas de voyage typique, mais un train moderne et climatisé qui traverse le Nord du Pays de nuit.

 

 

 

Jour 9 :

Nuit en train couchette beaucoup plus confortable qu’on se l’était imaginé, du coup, c’est frais et dispo qu’on repart à l’aéroport pour prendre l’avion vers Phuket. Une fois arrivés, on saute dans un bus pour rejoindre notre hotel à l’autre bout de l’île,  à Nai Harn.

 

 

Jour 10 à 14 :

On passe dans la partie balnéaire de notre séjour. Comme on n’est pas du genre à faire de la plage non-stop, on a quand même trouvé quelques petites activités pour s’occuper.  On vous raconte tout ça plus en détail dans notre article sur Phuket.

 

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz