Randonnées dans le Denali

Lors de notre séjour en Alaska, nous avons parcouru 4 des nombreuses randonnées proposées par le parc. D’une heure à plus de 5 heures, voici d’infimes exemples de ce que  propose Denali.

 

 

Horse Shoe Lake

 

Niveau : Facile

Distance : 5 km

Dénivelé ➚ : 80 mètres

Durée : 1h – 1h30 de randonnée aller-retour

 

Nous avons fait ce trail juste avant de quitter “définitivement” le parc. Ensuite, nous sommes partis vers Fairbanks.

 

Comme souvent, ce trail débute depuis le Visitor Center et s’oriente vers le Nord.

Il faut suivre le Taiga Trail pour rejoindre le début du Horseshoe Trail. Le trial serpente à quelques dizaines de mètres de la route d’entrée dans le parc. Une fois la voie de chemin de fer traversée (en toute sécurité) le trail descend vers le lac dont on a rapidement une vue depuis les hauteurs.

 

 

 

Le chemin (très facile) descend jusqu’au bord du lac. Il est possible d’en faire le tour, ce qu’on vous encourage à faire. Ce n’est pas long et les différentes vues sur le lac méritent chacunes un arrêt photo.

 

 

Côté faune, pas grand chose à se mettre sous la dent hormis les castors (que nous n’avons pas vu, bien entendu).

Une fois le tour du lac effectué, le retour se fait par le même chemin jusqu’au Visitor Center.

 

 

Il s’agit d’une randonnée familiale et facile. Le lac présente l’intérêt d’être le lieux de vie de castors qui ont construit des barrages. Peut-être aurez-vous de la chance de les voir !

 

Mount Healy Overlook

 

Niveau : Moyen à Difficile

Distance : 8,7 km

Dénivelé ➚ : +500 mètres

Durée : 2h30 de randonnée aller-retour

 

Au retour de notre expédition de 130 miles en bus, nous décidons de nous dégourdir les jambes avec une petite randonnée dont le départ se fait depuis le Visitor Center : le Mount Healy Overlook.

C’est l’occasion de s’élever et de voir le parc depuis un point de vue en hauteur. Bien entendu, le parc est tellement grand qu’on n’en voit qu’une infime partie.

 

Beaucoup de trails partent de l’arrière du Visitor Center. Il est possible de gagner quelques mètres en traversant le parking et en rattrapant le trail après avoir traversé la route.

Le début du parcours est commun avec le Taiga Trail qu’on suit pendant 5-10 minutes. A une bifurcation, on se dirige vers la montagne et le sentier commence à grimper modérément. Comme toujours, tout est indiqué, aucune chance de se perdre.

 

 

 

Après avoir traversé la forêt pendant environ 1,5 km, la vue se dégage en même temps que la pente s’élève. Le chemin est large et très bien entretenu mais on sent que cela ne va pas durer.

 

En nous retournant, nous apercevons la vallée dans laquelle est nichée le Visitor Center. Comme très souvent en Alaska, la vue est sublime.

 

 

Comme prévu, le chemin se réduit et se transforme rapidement en sentier, grimpe de plus en plus, mais c’est toujours praticable.  Les premières pierres apparaissent et chaque virage est l’occasion d’une pause pour s’imprégner de la vue. Déjà 4 jours que nous sommes en Alaska et nous nous émerveillons toujours devant les paysages.

 

 

Après 1h15 de marche on arrive au point de vue.

 

 

Le retour se fait par le même chemin.

 

Nous avons mis un peu moins de 2h30 aller-retour pour un parcours annoncé à 4h. Même si les temps sont toujours mesuré très large aux US, nous avons marché bon train tout le long.

 

 

Savage Alpine Trail

 

Niveau : Moyen

Distance : 6 km

Dénivelé ➚ : + 500 mètres

Durée : 2h de randonnée aller

 

 

Pour note dernier jour à Denali, nous avions prévu deux trails : l’Horeshsoe Lake et le Savage Alpine Trail.

Le trail démarre du Savage River Campground et se termine au bord de la Savage River… ou vice-versa. A chaque point de départ, il y a un parking. Le plus simple est donc de s’y rendre en voiture et de reprendre un des shuttle (bus vert)  pour revenir au véhicule.

 

La randonnée n’est pas très compliqué et peut se résumer par un peu plus d’une heure de montée et un peu  moins d’une heure de descente.

Nous avons décidé de partir du Campground. Le sentier s’élance plein nord et grimpe progressivement le long d’un cours d’eau.

Après une petite dizaine de minutes, le chemin s’élève et se transforme en trail de montagne, avec ses cailloux et ses virages en épingle. La végétation disparait peu à peu et la vue dégagée sur la vallée est magnifique.

 

 

Comme le chemin s’élève, les premières plaques de neige apparaissent. On se croirait dans les Alpes

 

 

 

Une nouvelle fois, on se retrouve seuls au milieu de nulle part.  Et une nouvelle fois, c’est un vrai bonheur.

On finit par atteindre une petite crête et on aperçoit au loin le sommet de la randonnée. De l’autre coté de la crète, on a une très belle vue sur la vallée de la Savage River.

 

 

Après encore une dizaine de minutes de marche, on arrive au point culminant de la rando et on croise les premiers randonneurs qui eux sont partis depuis la Savage River.

Pour commencer la descente, il faut franchir une plaque de neige; ça n’a pas l’air difficile mais une glissade est si vite arrivée…

La descente n’est pas plus difficile que la montée. On y croise même quelques animaux sauvages…

 

 

 

Après un peu moins de deux heures on arrive donc près de la rivière.

Il ne nous reste plus qu’à attendre le bus du retour.

 

 

Triple Lake Trail

 

Niveau : Difficile

Distance : 15 km

Dénivelé ➚ : +300 mètres

Durée : 5h de randonnée aller

 

Après une séance de footing au réveil et un petit déjeuner à l’américaine, nous avons prévu d’arpenter le Triple Lake Trail.

Ce trail démarre lui aussi à l’arrière du Visitor Center et se dirige vers le Sud. Nous longeons la Riley Creek pendant environ 1 mile. Nous essayons de voir des animaux qui pourraient profiter du calme ambiant et de la rivière pour s’abreuver. Raté. Tout ce que nous apercevoir, c’est un écureuil.

 

 

Nous traversons la rivière sur un pont suspendu et après quelques centaines de mètres, le chemin s’élève. Depuis le début de la balade, nous n’avons croisé personne.  C’est un plaisir indescriptible d’être seul face à la nature. Même si nous ne voyons toujours pas d’animaux, nous en voyons de nombreuses traces.

Après 45 minutes de montée, nous arrivons sur une crête. De la-haut, la vue sur la vallée de la Riley Creek est juste splendide. A chaque fois que la vallée apparait derrière les arbres, c’est une séance photo !!

 

 

En partant du Visitor Center, les 3 lacs (Triple Lakes …) sont à la fin du parcours. Si l’objectifs pour vous c’est de voir les lacs, alors il vaut mieux partir de Mc Kinley Park, le départ sud du trail. Mais ce serait dommage de vous priver de tous les points de vue en route.

 

 

Les points de vue s’enchaînent jusqu’au premier lac qu’on surplombe. A chaque lac, il y a un sentier qui descend jusqu’au bord. Le sentier principal quant à lui continue, mais ne passe pas près des lacs. Bon, nous, on n’a pas fait 15 bornes pour ne pas aller tout au bord. Et en plus, on a toujours l’espoir de voir un (ou plusieurs ?) animal sortir de la forêt pour aller boire. On a peut-être cru que les lacs étaient l’équivalent pour les animaux des pubs pour les humains. Et visiblement, les animaux ne sont pas aussi friands que nous de la boisson….

 

 

A quelques centaines de mètres de la fin du trail, on traverse la voie de chemin de fer. Ici par de soucis, le chemin est prévu pour.  Il faut juste s’assurer qu’aucune train n’arrive.

 

 

A la fin du trail, on traverse le pont pour atteindre le Mc Kinley Village. De là, les hôtels organisent des navettes vers le Visitor Center du Park. Ces navettes sont censées être payantes pour les passagers ne résidant pas à l’hôtel, mais à l’accueil, on nous a dit qu’elles étaient gratuites. Sauf que l’organisation est un peu laxiste et que la navette qui devait arriver dans 5 minutes n’est apparue que … 2 heures plus tard (erreur de planning selon la conductrice du bus qui était vraiment confuse). Bon d’un autre coté, entre ça et refaire les 15 km en sens inverse….

 

Hormis l’attente à Mc Kinley Village, il n’y a rien de négatif concernant ce trail. Une belle balade où nous n’avons croisé que deux randonneurs à mi-chemin et deux autres à l’arrivée. Un pur bonheur de solitude dans un Park National US. Incroyable non ?

 

 

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
PepetteEnVadrouillewalktheworldAlexandra - On holidays again Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Alexandra - On holidays again
Invité

Ces paysages sont vraiment incroyables ! J’ai l’impression que vous avez découvert le paradis du trail ;o)

PepetteEnVadrouille
Invité

Je suis comme vous une fan de randos ! Déjà c’est gratuit, ça nous permet de nous surpasser et surtout on profite d’une grande variété de paysages… Je ne connaissais pas du tout l’Alaska et grâce à toi je découvre une terre de merveilles.