Grand Teton National Park

 

 

C’est la première étape de notre road trip 2016. Après une arrivée à 21h à Salt Lake City la veille, nous partons pour environ 5h de route et une arrivée prévue à Grand Teton en début d’après midi.

 

Mais depuis quelques jours, c’est un peu la panique : la pluie est annoncée pour notre séjour dans le parc. Nous n’y restons qu’un jour et demi et l’optimisme de voir les prévisions erronées s’amenuisent au fil des actualisations. Pourtant il fait beau à Salt Lake !

Direction plein Nord vers l’Idaho, puis Nord-Est vers le Wyoming. La route ne pose pas de soucis, c’est juste long et pas très intéressant coté paysage. Notre oeil est attiré par les nuages blancs puis noirs qui s’accumulent à l’horizon … jusqu’à l’orage qui nous tombe dessus à 200 km de l’arrivée. Le reste du parcours n’est qu’une course poursuite entre nous et la pluie : dès qu’on s’arrête le déluge nous rattrape.

 

Sur la route de Grand Teton
1er jour, direction …. la pluie

 

 

Sur la route de Grand Teton

 

 

Première tentative

 

L’arrivée à Grand Teton est donc un peu morose. On essaie de s’arrêter à des points de vue, mais aucune visibilité sur les sommet et les reflets dans les lacs sont tristes sous cette chape nuageuse. La pluie nous repousse à chaque fois rapidement dans la voiture. Direction donc Colter Bay Village où notre « Cabin » nous attend.

 

Arrivée à Grand Teton
Arrivée à Grand Teton

 

 

Grand Teton
La pluie n’est jamais bien loin

 

 

 

 

Pourtant à 17h, une accalmie apparait et nous décidons d’aller nous balader à proximité du village, le long du Jackson Lake. Tout au long de la route, nous avons vu des panneaux indiquant la présence d’animaux sauvages : peut-être auront nous la chance d’en voir un. Et si possible, un bison ou un ours.

 

 

Jackson Lake Grand Teton

 

 

 

Attention aux ours !
Attention aux ours !

 

Nous parcourons les 2 miles du Lakeshore Trail à Colter Bay Village, promenade entre les conifères le long du lac. Pour tout animal, nous surprenons un faon qui détale à 100 mètres dans notre dos et … des écureuils. Raté pour la faune sauvage attendue.

 

Chorégraphie bambiesque !
Chorégraphie bambiesque !

 

 

Attention, un squirrel !!!!
Attention, deux squirrels !!!!

 

 

Le lendemain matin, toujours le mauvais temps, comme prévu ! Il a plu toute la nuit et les nuages sont accrochés aux montagnes. Quelques traces de ciel bleu apparaissent, pour disparaître aussitôt.

 

Schwabacher's Landing, point de vue réputé sur les sommets
Schwabacher’s Landing, point de vue réputé sur les sommets. Enfin, quand il n’y a pas de nuages …

 

Nous avons prévu de parcourir les nombreux points de vue du parc à la recherche des spots de photos découverts sur les blogs ou dans les guides … et de quelques bêtes sauvages. Malheureusement, nous faisons chou blanc sur tous les plans : aucun animal visible et les photos sont tristes sous le ciel chargé de nuages.

 

 

Youhou, le fameux Grad Teton !!
Youhou, le fameux Grand Teton !!

 

 

Réunion de crise autour du déjeuner. Nous sommes un peu abattus. Sous ce temps, le parc ne présente que peu d’intérêt. On se demande même comment on va pouvoir vous donner envie de le visiter 😳. Une solution s’impose : revenir à Grand Teton lors de notre descente vers le Sud de l’Utah. Un « détour » de quelques heures et une longue journée de route en perspective, mais la seule solution pour voir à quoi ressemble réellement les montagnes sous le soleil prévu pour les jours suivants. Motion adoptée à l’unanimité !

 

En attendant, comme le plafond nuageux se lève lentement et éloigne le risque de pluie, nous décidons de faire une promenade autour du String Lake. En toute fin de parcours, nous entendons le brame de l’élan. Il y aurait donc des animaux à cette période de l’année dans le parc, bonne nouvelle. Ne reste plus qu’à trouver les « bêtes ».

 

Les sommets apparaissent
Les sommets apparaissent

 

 

A peine le temps de se moquer de la faune sauvage invisible que deux élans apparaissent à 20 mètres de nous. Pas du tout intimidés par notre présence, ils continuent leur repas sur le bord du lac. Nous, on sort les appareils et profitons de 10 minutes à quelques mètres de ces majestueux animaux.

 

Grand Teton wild life

 

Sur le chemin du retour vers notre lodge, le ciel enfin dégagé nous offre un magnifique coucher de soleil. Finalement la journée n’aura pas été totalement perdue.

 

Jenny Lake Overlook

 

 

Coucher de soleil sur le Jackson Lake
Coucher de soleil sur le Jackson Lake

 

 

Grand Teton

 

 

5 jours plus tard

 

Ah oui, ça change tout : soleil, quelques nuages pour agrémenter le ciel bleu et les couleurs d’automne sont déjà présentes à près de 2000 mètres d’altitude. C’est tout simplement magnifique.

 

Grand Teton

 

 

Au programme, pas de rando malheureusement faute de temps, mais on apprécie à leurs justes valeurs les rives du Jackson Lake, les points de vue sur le Grand Teton, les sommets alentours et leurs glaciers, les berges de la Snake River depuis le Schwabacher’s Landing, ou encore Mormon Row et sa célèbre construction du 19ème siècle des pionniers mormons.

 

En moins de trois heures, nous avons fait les principaux points de vue le long de la route principale du parc.

Nous avons enfin découvert un parc de toute beauté, propice aux balades et aux photos, à condition qu’il fasse beau. Finalement, notre deuxième visite aura été une grande réussite, mais fut bien trop courte.

 

 

Que voir, que faire au Grand Teton

 

Vous l’avez compris, on n’a pas pu profiter de ce parc autant qu’on l’aurait voulu, mais malgré nos déboires, nous vous avons tout de même concocté une petite liste de nos incontournables.

 

Le Grand Teton, c’est un parc idéal pour les points de vue et les amateurs de photographies montagnardes. La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont presque tous accessibles facilement par la route panoramique de 67 km qui traverse le parc du nord au sud. Et la méga bonne nouvelle, c’est que certains des plus beaux clichés peuvent même être réalisés sans même avoir à payer l’entrée du parc (ils se trouvent entre Jackson et la partie payante du parc).

 

Point de vue sur les sommets et le Jackson Lake
Point de vue sur les sommets et le Jackson Lake

 

Petit florilège de nos points de vue préférés:

 

 

Schwabacher’s Landing

 

Il offre les jours de beaux temps de superbes reflets sur les Tetons depuis la Snake River. Bon, nous on n’a pas été chanceux, car la première fois, il y avait des nuages donc pas de Tetons à l’horizon, et la deuxième fois, il y avait du vent, donc des reflets des approximatifs. Mais on s’est quand même régalé niveau paysages

 

Schwabacher's Landing
Schwabacher’s Landing

 

Côté pratique, le Schawabacher est accessible via une petite route secondaire, un peu cabossée sur la fin, mais tout de même praticable. Il faut aller se garer sur le deuxième parking (celui tout au bout) et à partir de là, une petite marche à pied d’une dizaine de minutes vous permet de longer la Snake River et de chercher le point de vue idéal pour votre photo. Ne pas hésitez à s’éloigner du parking: vous aurez moins de touristes, et avec un peu de chance, vous pourrez aussi admirer le travail des castors 😎.

 

 

Grand Teton

 

 

Mormon Row

 

C’est l’un des lieux emblématiques du parc. Une charmante petite cabane en bois sur fond de montagnes, image « Petite maison dans la prairie » garantie !

 

Mormon Row

 

Facilement accessible, le lieu est souvent envahi de touristes et de photographes amateurs, pas toujours délicats, qui se « plantent » littéralement sur le célèbre décor avec trépieds et parfois même, escabeau ! Bref, on vous conseille d’y aller tôt ou de vous armer de patience si vous voulez repartir avec une image vierge de toute présence humaine.

 

Mormon Row

 

 

Si comme nous vous aimez les vieilles maisons en bois, vous pouvez aussi aller faire un tour du côté de la Cunningham Cabin, beaucoup moins fréquentée. Normalement, les montagnes se dressent majestueusement derrière elle. Mais même avec une armée de nuages en arrière plan, nous lui avons trouvé beaucoup de charme.

 

Cunningham Cabin
Cunningham Cabin

 

Pour ceux qui ont un peu de temps (et des conditions climatiques qui le permettent), le Grand Teton offre près de 320 km de sentiers, donc vous pouvez sans problème envisager une randonnée pour vous éloigner des foules et découvrir des points de vues inédits.

 

Randonnée à Grand Teton
Randonnée à Grand Teton

 

De notre côté, notre programme de ce coté-là a été considérablement allégé du fait de la pluie. Néanmoins, on vous recommande le petit tour du lac autour du Colter Bay Village, qui offre quelques belles vues sur le Jackson Lake. Pour les sportifs, vous pouvez aussi vous attaquer au Hermitage Point Trailhead (10 miles) qui part également du Visitor Center de Colter Bay.

 

Jackson Lake
Jackson Lake

 

Côté balade autour du Jenny Lake, c’est le tour jusqu’à Inspiration Point qui remporte traditionnellement les faveurs de visiteurs. Nous n’avons pas pu le faire, toujours bloqués par la météo, donc nous nous sommes rabattus sur les deux charmants voisins du Jenny Lake, le String Lake et le Leigh Lake, plus petits et donc nous permettant de nous balader au sec entre deux averses. La boucle de 6 à 7 km est facile avec peu de dénivelé et permet de circuler aisément entre lacs et forêts avec en prime quelques belles vues, malgré les nuages.

 

Randonnée à Grand Teton autour de String Lake
Randonnée à Grand Teton autour de String Lake

 

Conseils pratiques

 

D’ordinaire, on fait une page spéciale pour les conseils pratiques et pour vous faire part de nos sentiments positifs ou moins à propos de nos expériences. Cette fois, les aléas climatiques ont eu raison de cette page. Nous avons donc décider de livrer nos impressions pêle-mêle dans cet article.

 

En premier lieu, s’il ne fait pas beau, Grand Teton est vraiment décevant, voir même démoralisant. On s’est dit que s’il avait plu, on aurait dû rester dans le lodge ou dans un bar toute la journée. On n’est pas fans des promenades en montagne sous la pluie, d’autant qu’il y avait un risque d’orage. Donc si vous voyagez en mode freestyle sans réserver vos hébergements à l’avance et que le mauvais temps est annoncé, passez votre chemin.

 

Vue de Jackson Lake depuis la Colter Bay Marina
Vue sur le Jackson Lake depuis la Colter Bay Marina … sous la pluie

 

Le parc n’est pas très grand : de Moose à Colter Bay, il n’y a qu’une cinquantaine de kilomètres. A l’échelle américaine, on n’est donc jamais très loin d’un point d’intérêt. A moins de vouloir beaucoup randonner, ce qui est largement possible, il est possible de visiter Grand Teton dans la journée.

 

Malgré les alertes des Visitor Centers, nous n’avons pas vu d’ours ou de bisons. Pourtant, partout on nous encourage à nous protéger des ours, notamment en achetant une bombe de spray « anti-ours » pour la modique somme de $50-60. Rien que ça !! En discutant avec des visiteurs habitués du parc, ils nous ont dit qu’il n’y avait que très peu d’ours ou de bisons dans le parc à cette période de l’année (nous y sommes allés mi-septembre). Des élans ou des orignaux oui, mais pas de bisons et encore moins d’ours. Pour cela, il fallait venir au printemps. Heureusement qu’on a photographié les écureuils 😄

 

Le jour, à part les oiseaux ... les écureuils
Le jour, à part les oiseaux … les écureuils

 

 

Hors saison estivale, il vaut mieux regarder les horaires des restaurants et des « General Stores » afin d’éviter les surprises. Nous nous sommes fait avoir en arrivant à 13h15 dans un resto qui a refusé de nous servir. Pareil pour le General Store de Colter Bay qui ferme à 20h (et encore, on a vu bien pire à Yellowstone). Nous avons donc trouvé porte close lorsque nous sommes arrivés. Donc mieux vaut s’organiser sous peine de faire un diner aux chips, Pringles et Dr Pepper ! 😋

 

A noter que nous ne recommandons pas (pour ne pas dire que nous déconseillons) le restaurant du Colter Bay Village. Le service est déplorable, pas aimable et complètement dépassé. Après avoir attendu 20 minutes qu’un serveur souhaite prendre notre commande, nous n’avons jamais été servis. Après 45 minutes d’attente pour 4 hamburgers, nous avons déclaré forfait et sommes partis. Si vous avez la possibilité, allez ailleurs.

 

Pas de "homemade pie" ou quoi que ce soit d'autre à Grand Teton
Pas de « homemade pie » ou quoi que ce soit d’autre à Grand Teton. On verra ça dans l’Utah !

 

 

Le lodge était plutôt sympa (même si le balai ou l’aspirateur devait être en option), mais Colter Bay est au Nord du Parc, un peu loin des points d’intérêt. Bien entendu, c’est moins cher, mais si vous avez les moyens, préférez Jenny Lake Lodge, Signal Mountain Lodge ou Jackson Lake Lodge.

 

Pour loger dans le parc, nous avons dû faire appel à une agence de voyage. En passant pas les sites traditionnels de réservation d’hôtels, impossible d’avoir une chambre aux dates choisies, ou alors à l’extérieur du parc. Même en allant sur le site officiel du lodge, c’était complet. L’agence, elle, nous a dit qu’il n’y avait pas de soucis. Et il n’y a pas eu de soucis.

On ne sait pas trop quoi penser de ce système. Déjà que les lodges sont gérés par des sociétés possédant plusieurs voire tous les lodges d’un parc, si en plus on est obligé d’avoir recours à une agence, on a le sentiment de payer très cher pour pas grand chose. Et le lodge c’était pas grand chose : une cabane en rondin, un lit, une table, des chaises, une commode, douche et toilettes. Et pas de chauffage dans la salle de bains ! On ne cherchait pas le confort d’un Hilton, mais on ne voulait pas en payer le prix non plus ! C’est la rançon du succès des parcs US !

 

The Cabin
The Cabin

 

 

Coté télécommunications c’est plutôt le désert. Pas de wi-fi dans le lodge (on s’en doutait un peu). Connexion possible au restaurant de Colter Bay et au Jackson Lake Lodge (rien à Signal Moutain Lodge). Nous avons eu même du mal à capter un réseau téléphonique. Pour partager notre voyage via les réseaux sociaux, c’était pas top. Alors on a rangé nos téléphones et profité des vacances. 😉

 

Le parc est bien aménagé et à part le Jenny Lake Overlook, il est plutôt facile de se garer en septembre. En été, ça doit être plus difficile : avec 2,5 millions de visiteurs, ça peut se bousculer autour des points de vue.

 

 

 

Malgré toutes nos péripéties, on ne peut que conseiller Grand Teton, même si nous n’avons pas pu en profiter pleinement et que notre programme fut finalement réduit au strict minimum.

 

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Grand Teton National Park"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Stephanie
Invité

Aie, c’est dommage mais ça arrive 🙂 (piètre consolation je sais)
Par contre le coup d’éteindre les téléphones et de profiter au max, c’est super !

wpDiscuz